5 mythes sur la maladie de la Peyronie

Séparer les faits de la fiction

Comme pour beaucoup d’autres affections, plusieurs idées fausses sont associées à la maladie de la Peyronie.

L’article qui suit a pour but de démystifier certaines idées préconçues à propos de cette maladie qui cause le pénis courbé ce qui vous aidera à différencier le faux du vrai.

Idée reçue 1: La maladie de la Peyronie ne concerne que les jeunes

Les faits: plus de 75% des patients atteints de la maladie de la Peyronie ont entre 45 et 65 ans. De même, certaines personnes pensent que la maladie de la Peyronie ne concerne que des hommes âgés de plus de 50 ans. En réalité, les études montrent que seuls 10% des patients ont moins de 40 ans.

Idée reçue  2: La maladie de la Peyronie est une maladie aux causes inconnues

Les faits:  S’il est vrai qu’aucune cause isolée ne pourrait être considérée comme seule responsible de la mdP, les blessures au pénis sont considérées comme l’une des sources lesplus fréquentes dans les cas les plus communs de la maladie. De plus, il y a un lien entre la maladie de la Peyronie et d’autres pathologies plus générales comme l’hypertension et le diabète. Elle a clairement été associée à la maladie de Dupuytren (aponeurose palmaire), la maladie de Ledderhose (aponeurose plantaire), la maladie de Paget et la maladie du jarret. Cette maladie tend également à se transmettre de père en fils.

Idée reçue 3: La maladie de la Peyronie provoque le cancer

Les faits: la plaque fibreuse de la maladie elle-même est bénigne ou non-cancéreuse (non-maligne). Ce n’est pas une tumeur et elle ne peut pas se propager aux tissus adjacents. La maladie de la Peyronie n’est pas non plus contagieuse (elle n’est pas transmissible d’une personne à une autre) et n’est pas non plus causée par une maladie transmissible.

Idée reçue 4: La chirurgie est la seule solution pour complètement soigner la maladie de la Peyronie

Les faits: la chirurgie est l’un des traitements les plus onéreux, risqués et complexes; elle est souvent considérée comme un dernier ressort lorsque les autres traitements ne fonctionnent pas. De plus, même les chirurgies réussies ne protègent pas contre la résurgence de la maladie à l’avenir. En outre, tous les actes chirurgicaux ne résolvent pas 100% des symptômes de la mpD.

Idée reçue 5: Il n’y a pas de lien entre la maladie de la Peyronie et les dysfonctionnements érectiles .

Les faits: Alors que les deux peuvent survenir indépendamment, le mpD est souvent associé aux dysfonctionnements érectiles (ou impuissance masculine). Une recherche récente montre une plus grand corrélation que précédemment supposé entre la maladie de la Peyronie et le dysfonctionnement érectile.

Meilleur traitement de la maladie de la Peyronie

Avec plus de 16 ans sur le marché, AndroPénis a été démontré efficace dans de nombreuses études cliniques et scientifiques pour corriger les courbures du pénis. Avec des douzaines d’études de cas pour étayer cette thèse, il est sans doute l’un des moyens les plus recommandé pour corriger le pénis courbé.

AndroPénis est un appareil extenseur à porter sur le pénis pendant le sommeil ou à tout autre moment de la journée qui utilise la traction pour développer le nombre de cellules dans les tissus du pénis et pour redresser le pénis de plus de 70%.

Wendy Hurn, urologue réputé de l’Hopital de Bristol, a affirmé dans un article paru dans le magazine de l’Urologie que “l’extenseur de pénis est une réelle alternative à la chirurgie corrective du pénis courbé”.

AndroPénis est:

  • MÉDICALEMENT avalisé par les autorités de santé de l’Union Européenne en tant que dispositif médical type 1. Porte le sigle CE.
  • Fabriqué en conformité avec la norme ISO13485: 2003 et ISO90001: 2000 pour la gestion de la qualité.
  • Testé cliniquement pour garantir sa sécurité et sa qualité
En savoir plus sur AndroPénis
Plus d'infos sur Peyronie |

Laisser un commentaire ou poser une question: