Fumer augmente le risque de la maladie de La Peyronie

fumer-peyronieUne nouvelle étude montre une corrélation significative entre fumer et la maladie de La Peyronie

Selon les résultats de cette étude effectuée par une équipe d’urologistes italiens, la fumée de la cigarette peut être un facteur de risque pour développer la maladie de La Peyronie. En fait, les hommes qui fument ont sept fois plus de chances de développer la maladie de La Peyronie que les non-fumeurs.

Ce chiffre augmente avec l’âge et le nombre de cigarettes fumées par jour ou le nombre de cigarettes fumées à travers les années.

La fumée peut être la cause la plus importante de la maladie de La Peyronie d’après les données de l’étude « La fumée de la cigarette comme facteur de risque pour la maladie de La Peyronie » puisqu’aucune association importante n’a été observée entre les problèmes cardiovasculaires, le diabète, l’hypertension ou la consommation d’alcool et la maladie de La Peyronie.

Maladie de La Peyronie et traitements possibles

L’étude a été effectuée sur des hommes âgés entre 50 et 69 ans recrutés par 10 docteurs en Italie. Leur historique médical et leur santé générale, en incluant les habitudes de fumeurs et les facteurs de risque d’avoir un pénis courbé ont été recherchés soigneusement par des uro-andrologues avant de commencer l’étude.

Des recherches plus poussées sont requises pour savoir si arrêter de fumer peut réduire le risque de développer la maladie de La Peyronie.

Êtes-vous affecté par la maladie de La Peyronie ?

La recherche scientifique a montré qu’il y a des options autres que la chirurgie pour soigner la maladie de La Peyronie.

Les docteurs sont intéressés par de nouvelles formes de thérapie moins intrusives comme alternatives à la chirurgie, ce qui est maintenant très impopulaire chez les docteurs et les patients.

L’insatisfaction du patient après la chirurgie est surtout due à la douleur et aux résultats médiocres de la correction de la courbure pénienne après la chirurgie.

La plupart des patients sont mécontents avec les résultats de l’intervention parce que presque 100% des patients constatent une réduction du pénis après la chirurgie.

Comme d’autres tissus cicatrisés, lorsque la blessure guérit et le tissu cicatrisé se rétracte, le pénis est poussé profondément dans le corps, entraînant ainsi un raccourcissement pénien.

Les techniques d’étirement manuel par soi-même ainsi que les dispositifs d’extension du pénis sont présentement à l’étude dans les recherches cliniques.

En ce moment, plusieurs études cliniques considèrent que l’extenseur de pénis est le meilleur traitement pour corriger la courbure du pénis et évite que la courbure s’empire.

Découvrez un traitement de La Peyronie facile et sans risque

Selon le docteur Gontero, le docteur dirigeant l’étude sur la maladie de La Peyronie qui a été publiée sur le «Journal of Sexual Medicine » en 2009 :

“Les résultats généraux sur l’usage d’un extenseur de pénis ont été reportés comme étant “acceptable”, ce qui fait de ce mode de traitement minimalement invasif une nouvelle option de traitement potentiel pour la maladie de La Peyronie chez les patients sélectionnés.”

andropenisDe plus, après avoir terminé deux études de cas, l’urologue Wendy Hurn de la British Royal Infirmary est parvenue à cette conclusion :

“Dès que le patient et le docteur discutent des options possibles de traitement, il est extrêmement important d’informer le patient que le traitement avec Andropenis (une marque d’extenseur pénien) peut être considéré un traitement viable et globalement efficace.”

Plusieurs autres études existantes réaffirment ces résultats.

Aimerez-vous en savoir plus sur Andropenis, l’extenseur de pénis recommandé par le docteur Wendy Hurn ? Visitez le site web officiel d’Andropenis pour en savoir plus sur comment un extenseur de pénis peut traiter la maladie de La Peyronie.

Plus d'infos sur Peyronie |

Laisser un commentaire ou poser une question: