Traitement de la maladie de la Peyronie

Passage en revue des divers traitements

Historique de la maladie de la Peyronie

La maladie de la Peyronie représente représente entre 0,3 et 0,7% de tous les problèmes urinaires et survient généralement entre 40 et 60 ans, bien que des sujets atteints de moins de 20 ans existent.

Un petit nombre de patients souffrant de cette pathologie connaîtra une guérison spontanée, mais la plupart des patients suivent un traitement médicamenteux ou une radiothérapie.

Cependant, la plupart des traitements, qu’ils soient médicamenteux ou chirurgicaux visent d’avantage à soulager les symptômes des patients plutôt qu’à les guérir définitivement. L’article qui suit fait le point sur les traitements les plus utilisés pour traiter la maladie de la Peyronie.

Traitements médicamenteux

Il y a deux types de traitement par médicaments de la maladie de la Peyronie :

Thérapie Orale: Les médicaments administrés en prise orale ne sont efficaces que dans les stades initiaux de la maladie ou en cas de crise aigüe. C’est pourquoi des médicaments comme le PABA, la vitamine E et la colchicine sont considérés comme efficaces lors la première année de développement d’une plaque. Cependant, au-delà d’un an avec une plaque, la thérapie orale est rarement efficace.

Thérapie par Injection: Si l’état du patient ne s’améliore pas sous l’effet de la thérapie orale, les médecins peuvent prescrire des injections intralésionnelles à base de Verapamil, d’interferons ou de stéroïdes. On anesthésie tout d’abord le pénis, et l’on pratique ensuite des injections à plusieurs endroits de la zone fibreuse de la maladie de la Peyronie.

Après une série de 6 injections pratiquées tous les 15 jours, les 2/3 des patients connaissent  une amélioration de la déviation de la verge, et 80% résolvent partiellement leurs problèmes  d’érection. Le Verapamil et l’interféron alpha-2b semblent réduire la courbure du pénis. Cependant, ces traitements ne sont pas anodins et présentent de sérieux effets secondaires. Les stéroïdes comme la cortisone produisent fréquemment l’atrophie de certains tissus voire la nécrose.

Traitement Chirurgical

Si les injections échouent, une intervention chirurgicale pour enlever le corps fibreux est nécessaire. Bien que la chirurgie soigne admirablement le problème de courbure de la verge, elle résout rarement les dysfonctionnements érectiles et comporte des risques (risques importants de complications associées) et est très coûteuse.

Traitement par Ultrasons

La thérapie par ultra-sons utilisent les vibrations des ondes sonores pour soigner le tissu affecté. Les ondes sonores proviennent d’un appareil appliqué sur le corps qui va générer de courtes rafales d’ondes, appelées impulsions. On vise les plaques de la verge, en utilisant l’impact des ultra-sons pour les dissoudre. Aussi appelé thérapie par ondes de choc extracorporelles.

Radiothérapie

La radiothérapie, qui consiste à envoyer des rayons à haute énergie sur la plaque, est elle aussi utilisée. A l’instar de certains traitements médicamenteux, les radiations semble apaiser la douleur, mais n’a pas d’action particulière sur la plaque elle-même et peut provoquer d’autres dégâts, en particulier des dysfonctions érectiles.

Conclusion

La question clef dans le traitement de la maladie de la Peyronie est la suivante: peut-on sans chirurgie empêcher la progression de cette maladie qui engendre une réduction et une déviation de la verge? Aucun des traitements évoqués précédemment ne résout cette problématique.

L’utilisation d’extenseurs basés sur le principe de la traction apporte une alternative intéressante, économique, naturelle et sûre qui a prouvé son efficacité pour prévenir et corriger les courbures anormales du pénis.

En savoir plus sur l’extenseur de pénis

Plus d'infos sur Peyronie |

Laisser un commentaire ou poser une question: